Le Livre sur Bonne Garde et sur le quartier Saint Jacques

Un beau livre
Ce livre est ce qu'on appelle communément un « beau livre », un grand format (21 cm sur 27 cm) illustré, en couleur, une très belle maquette… et de 400 pages !!!

Un récit
Le livre commence en 1844, date de la création du 1er patronage nantais (Notre-Dame de Toute Joie qui s’appelle maintenant la Laetitia). Il narre ensuite à partir de 1901, date de la création de Bonne Garde, la mutation du patronage jusqu'à l'année 2021, date de ses 120 ans
Il raconte, à travers le temps et les disciplines sportives ou culturelles l'évolution d’un patronage dans la lignée de ceux qui se sont créés dans tous les quartiers de Nantes au XIXe et XXe siècle tout en y associant le quartier et ce sans rupture, sans effacer son histoire, et quasiment fait unique, tout en ayant encore aujourd’hui une part égale accordée au sport et à la culture.

Et au-delà du récit
Mais, ce livre, et c’est là son ambition, va au-delà du récit précis et nécessaire. La description d’une situation, qu’elle soit de nature culturelle ou sportive est une porte ouverte à d’autres histoires, celles du quartier, de l’ordre moral, du loisir, des patronages nantais, de la place des femmes, de la place de l’Église, des bistrots… et de tant d’autres sujets. Un seul exemple : évoquer les effets positifs sur la vie de l’association à partir de la construction d’une salle de sport en 1942 est une information essentielle. Mais évoquer à ce propos, le sujet de la fourniture du sable nécessaire aux travaux, en pleine occupation, dit autre chose sur les réseaux (les maraichers) qu’il fallait savoir nouer.

Un livre pour tous
Un livre qui peut donc se lire à plusieurs niveaux qui réjouira tous ceux qui de près ou de loin ont connu Bonne Garde, le quartier, mais aussi tout autant les associatifs, les épris d’histoire locale, les élus, les curieux d’une discipline, les clubs laïcs ou cathos pour reprendre l’opposition la plus commune... En résumé, tout le monde.

L'architecture du livre.
Avant 1901
Du premier patronage nantais (1844) à la création de l’association.
Décembre 1901 à février 1921.
Une période « chahutée » avec les lois (1901) sur les associations et (1905) sur la séparation de l’Église et l’État.
Une association modeste, structurée par l’activité théâtrale…. Puis la guerre.
De février 1921/septembre 1939.
Bonne Garde diversifie ses activités dans le sport et la culture, le cinéma ouvre ses portes, la concurrence entre laïcs et cathos ne s’exprime pas dans le quartier.
Septembre 1939/mai 1945.
Une association en temps de guerre, la vie associative n’est pas totalement arrêtée, Les locaux de l’association au service du quartier et de la paroisse.
De mai 1945 à 2021.
« Les trente glorieuses » pour le patronage, les activités proposées se multiplient, la notion de « loisir se développe, “l’esprit de consommation” aussi, L’Église quitte les patronages… la mutation en association de quartier fait son œuvre.