Cinéma Bonne-Garde

Le cinéma de l’ASC Bonne-Garde, créé en 1927 est le dernier cinéma réellement associatif de Nantes.

Cinéma classé "Art et Essai" depuis 1983, il remplit sa mission de diffusion de films de qualité et répondant aux exigences de ce label mais programme également de grands succès populaires.

Ayant obtenu le renouvellement de son label « Jeune Public » en 2013, il s’est fait un 2ème axe de spécialité en amenant les enfants, dès le plus jeune âge, à découvrir autrement l’image animée et l’art cinématographique. Il organise à cet effet des festivals et des temps dédiés à ces jeunes publics (Festimômes, Ciné P’tit mômes, etc.), accompagnés soit de leur famille, soit des enseignants sur temps scolaire (école et cinéma, collège et cinéma, etc.)

Dans le cadre de partenariats avec divers partenaires (l'Université Permanente, Nantes-Histoire ou la Région Pays de la Loire), le Cinéma de Bonne Garde joue un rôle de transmission de la mémoire, de valorisation du patrimoine cinématographique et de diffusion des savoirs.

Comme toutes les activités de l’ASC Bonne Garde, le cinéma fonctionne en grande partie grâce à de nombreux bénévoles qui prennent en charge tout ce qu’implique le fonctionnement d’une salle de cinéma (programmation, animation, affiches, accueil des spectateurs, billetterie, gestion et évidemment projection)

  • Latifa, le cœur au combat

    Un documentaire de Cyril Brody et Olivier Peyon| France | 2017 | 1h37  |

    L’histoire de Latifa Ibn Ziaten est celle d’une mère devenue activiste. Quand son fils Imad est assassiné par un terroriste, Mohamed Merah, son monde bascule. Pourtant elle refuse de perdre espoir, et parcourt les villes de France dans un seul but : défendre la jeunesse des quartiers et combattre la haine avec la tolérance et l’écoute. Elle transforme ainsi chaque jour son destin singulier en un combat universel.

    Les réalisateurs ont suivi Latifa dans son combat pour la paix pendant plus d’un an.