Amicale

En ce mois d’octobre 1945, le nouveau directeur de l’A.S.C.B.G l’abbé LAHAYE, vient d’arriver au « Patro » presque directement d’Allemagne (sa libération par les Alliés étant de septembre de cette même année). Son idée, en ces temps difficiles, est de créer un lien entre tous les membres du club afin que chacun puisse s’exprimer sur ses difficultés, et c’est en novembre1945 que l’Amicale fut fondée, réellement, sous la présidence de M. LEPAROUX.

Elle suit, depuis lors, son but essentiel, celui de servir et de rapprocher les membres de l’ASCBG tout en venant en aide aux sportifs.

Elle a peu changé depuis sa création, sinon que sa tâche est devenue multiple. Le fait d’être à l’écoute de tous pour aider membres et sections à vivre, (aussi bien moralement que matériellement) est un fait bien connu de nos jours, mais depuis des ‘services’ sont venus se greffer.


Un exemple parmi tant d’autres :

Le 6 janvier 1948 l’abbé LAHAYE distribue le premier Chez-Nous, journal de liaison interactivités qui paraît encore de nos jours (4 fois par an ) et toujours sous le même nom. Sa fabrication est prise en charge par l’Amicale. Pour ce faire il faut : Récupérer les articles auprès de chaque activité ; faire la mise en page ; le tirage, puis l’expédition des numéros aux membres du club et spécialement à ceux qui se sont éloignés de la région pour causes de changements de situations, et aussi, bien sûr, à nos anciens qui se sont retirés en maison de retraite et qui attendent ce lien indispensable qui les relie à nous.

C’est dans la bonne humeur que nous souhaitons à notre AMICALE une longue vie.

  • Nous y voilà !

    Le livre de Bonne Garde sera bientôt disponible en prévente à 20€.

    Le livre de Bonne Garde, Mais qu'est ce que c'est ?

    Une association « Bonne Garde », 120 ans d’existence, son cinéma, son théâtre, sa gym, sa musique…
    ses équipements qui occupent un vaste terrain au pied de la place Pirmil.
    Dans le parcours de l’association se greffent bien d’autres histoires, celles du quartier, des patronages nantais, de la place des femmes, du sport, du cinéma, du théâtre paroissial ...

    Un livre de 400 pages, grand format (21X27), illustré, en couleur, à un prix de lancement volontairement très bas, pour un « beau livre ».

    Restez connecté pour suivre les actualités !